Khaoula Matri

Khaoula Matri

Date d’entrée pour les associé.es : depuis 2013
Titre et institution de rattachement : Maître-assistante au Centre d’Anthropologie, à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Sousse (Université de Sousse), et chercheure associée à l’IRMC.
Discipline et objet de recherche : Khaoula Matri est titulaire d’un DEA en sociologie
sur les Représentations et usages sociaux du corps féminin vierge : la virginité en Tunisie. Sa thèse de doctorat s’intitule : Port du voile : représentations et pratiques du corps chez les femmes tunisiennes.

Expérience de recherche et production scientifique
– 2020-2023 : Membre de l’« Académie Pilote Postdoctorale Africaine », pour le projet « Perceptions de violence genrée et cadre normatif de la production des rapports hommes et femmes », en partenariat avec l’Université de Bamako (Mali) ;
– 2019-2020 : Chercheure pour le projet de l’Union du Maghreb Arab (UMA) : « Les femmes retournées des zones de tension : étude maghrébine » en partenariat avec la Fondation Friedrich – Ebert (publication collective) ;
– 2018-2019 : Chercheure pour le projet de CAWTAR (Centre Arabe pour la Formation et la Recherche) : « Prévention de la Violence Fondée sur le Genre/VFG dans les espaces publics/espace universitaires : de la connaissance à l’action pour le changement », en partenariat avec Open Society Fondation (publication collective) ;
– 2016-2017 : Chercheure pour le projet de l’ATFD (Association Tunisienne des Femmes Démocrates) : « Retour sur l’histoire pour un avenir sans violences à l’encontre des femmes : 25 ans d’archives des Centres d’Ecoutes 1993-2016 », en partenariat avec UNFPA et les Nations Unies – Droits de l’Homme (publication collective) ;
– 2012-2015 : Chercheure au Centre de Recherches, d’Études, de Documentation et d’Information sur la Femme (CREDIF) sur le projet : « Violence fondée sur le genre dans l’espace public en Tunisie », en partenariat avec l’ONU Femmes (publication collective).
– 2013 : Participation à l’enquête de terrain (réalisation des entretiens et des focus group) de l’étude : « Migrations Internationales et Révolution en Tunisie », sous la responsabilité du Pr. Hassan Boubakri, et la direction de l’European University Institute, Florence, Robert Shuman Centre for advanced studies, Migration Policy Centre (MPC) : www.migrationpolicycentre.eu/docs/MPC-RR-2013-01.pdf.
– 2012 : Participation à l’enquête quantitative et qualitative de l’étude « La migration de retour en Tunisie », sous la responsabilité du Pr. Jean-Pierre Cassarino et de la direction de l’IRMC. 

Principales publications 

« Deux modèles corporels : le corps entre exhibition et voile », Genre en Méditerranée : les femmes face aux transformations socio-économiques, conflits, négociations et émergence de nouveau rapports sociaux, [En ligne : ramses2.mmsh.univ-aix.fr/Ecole-Doctorale].
2012, « La violence à l’encontre des Tunisiennes dans l’espace public : une question alarmante », Revue du CREDIF, n° 44, décembre, 30-34. 
2013, « La construction sociale du corps féminin vierge en Tunisie », in S. Najar (dir.), Penser la société tunisienne aujourd’hui ; la jeune recherche en sciences humaines et sociales, Tunis, IRMC-Cérès Éditions, 61-81. 
2013, « Femmes et participation politique en Tunisie postrévolutionnaire », Revue du CREDIF, n° 45, mai (en français et en arabe).
2015, Port du voile au Maghreb. L’exemple tunisien, Casablanca, Fondation du Roi Abdu-Aziz.
2016, La violence fondée sur le genre dans l’espace public en Tunisie, Tunis, CREDIF Editions (rapport d’étude collectif).
2017, « Les violences à l’encontre des femmes dans l’espace public en Tunisie », Revue du CREDIF, mars, 25-30.
2020, « Les inégalités de sexes en période de confinement : sociabilité sur la Toile et mobilisation contre les violences », in O. Saidia (dir.), Vivre au temps du Covid-19, Tunis, IRMC-Nirvana, 101-106.
2021, « Voiles, statuts du regard et évolutions des modalités de religiosité chez les femmes tunisiennes », in R. Loimeier (ed.), Negotiating the religious in contemporary everyday life in the ‘’islamic world’’, Göttingen University Press, 107-127.