DÉPARTS

Oissila Saaidia a terminé son mandat de directrice de l’IRMC, au 31 août 2021. Elle a donc quitté la Tunisie pour reprendre ses fonctions de Professeur d’histoire contemporaine à l’Université Lumière Lyon 2. Nous lui souhaitons une bonne continuation !

Neila Saadi a rejoint son institution d’origine, l’ISMPT, et son poste de Maître assistante en Sciences du Patrimoine, au terme de son contrat à l’IRMC. D’août 2020 à décembre 2021, Neila a été la cheville ouvrière du projet FSPI – Jeune Recherche en SHS-Libye, qu’elle a réussi à faire fructifier. Le succès du projet lui doit beaucoup.

Betty Rouland  chercheure MEAE, à l’IRMC, du 1er septembre 2017 au 15 juillet 2021, a été recrutée à l’Institut Convergence Migration (ICM, Campus Condorcet), sur un poste de coordinatrice de l’institut HEALTH, à la rentrée universitaire 2021. Elf Mabrouk !

Alexia Humbert a terminé son contrat à l’IRMC en tant que responsable des publications. Nous lui souhaitons bonne chance dans ses nouveaux projets.

Monia Lachheb, chercheure détachée du ministère tunisien de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, à l’IRMC, d’octobre 2017 à septembre 2021, a rejoint l’Université de La Manouba en tant que Maître de conférences. Elle continue à faire partie de la famille de l’IRMC comme chercheure associée.

Fethi Aouadi, chauffeur historique de l’IRMC, après 28 ans aux côtés des IRMCéens, a pris sa retraite à la fin du mois de février. Un repos bien mérité ! Il nous manquera !

 

ARRIVÉES

Layla Baamara a rejoint l’IRMC au 1er janvier 2022 en tant que chercheure (MEAE). Précédemment affiliée au FNRS, elle travaille sur les générations et les mobilisations estudiantines en Algérie.

Selma Hentati a été recrutée comme responsable des publications de l’IRMC au 1er janvier 2022. Elle développera le pôle éditorial et relancera les publications numériques de l’institut. Qu’elle soit la bienvenue parmi nous.

Hend Ben Othman , anciennement chercheure associée à l’Institut, elle a rejoint  l’IRMC, au 1er octobre 2021, en tant que chercheure détachée de l’Institut Supérieur des technologies de l’environnement, de l’urbanisme et du bâtiment (ISTEUB), Université de Carthage. Son programme de recherche portera sur “Décentralisation et gouvernance locale en Tunisie : vers un renouvellement des modalités de l’action publique territoriale?”.

Chouaib Aouadi est chauffeur de l’IRMC depuis le 15 mars 2022.