L’IRMC au Forum Insaniyyat

Découvrez le programme des interventions des chercheurs permanents et associés de l’IRMC lors du Forum Insaniyyat du 20 au 24 septembre 2022, ou téléchargez le programme.


Session inaugurale – 20 septembre

Université de la Manouba – Amphithéâtre Carthage al-Hadatha

11h00-11h30 – Discours d’ouverture

  • Présidents de l’Université de la Manouba, de l’Université de Tunis et de l’Université de Tunis El Manar
  • Présidente du comité de pilotage Insaniyyat
  • Direction GIS Moyen-Orient & Mondes musulmans
  • Direction Institut de recherche sur le Maghreb contemporain
  • Présidence IAMES

11h30-13h00 – Conférence inaugurale du Forum Insaniyyat

Modérateur : Imed Melliti (Université de Tunis El Manar, chercheur associé à l’IRMC)

  • Jocelyne Dakhlia (EHESS), Les coudées franches : parcours d’émancipations en sciences sociales
  • Hassan Rachik (Université polytechnique Mohamed VI), Défis et ressources des sciences sociales au Maghreb

20 septembre

Université de la Manouba – Institut Supérieur des Arts Multimédia de la Manouba (ISAMM) – Salle C3

14h00-16h00 – A75 – Penser le genre et les sexualités en Méditerranée

Responsables : Monia Lachheb (Université de La Manouba, chercheure associée à l’IRMC) et Marta Roca Escoda, (Université de Lausanne)

  • Nassim Hamdi (Université de Tunis), Concilier islam et homosexualité en Tunisie. Vers une lecture gay-friendly
  • Marta Roca Escoda (Université de Lausanne), De l’efficience procréative à la justice reproductive : lutter contre le retour de bâton des droits procréatifs en Espagne
  • Ahmed Hamila, Université de Montréal, (Canada), Conséquences de la COVID-19 et accès aux soins de santé : résultats d’une enquête menée auprès des personnes LGBTQI+ migrantes et racisées à Montréal en provenance du bassin méditerranéen
  • Irene Maffi (Université de Lausanne), La prise en charge médicale comme dispositif de réglementation des conduites sexuelles et reproductives et de production de la bonne féminité dans la Tunisie postrévolutionnaire

16h15-18h15

  • Anne Le Bris (Université de Rennes 2), Maternité célibataire en Tunisie. Enjeux d’une réalité plurielle
  • Monia Lachheb (Université de La Manouba, chercheure associée à l’IRMC), De part et d’autre des frontières. Parcours d’une lesbienne libyenne et réfugiée en Italie

Université de la Manouba – ESCT – Salle D14

16h15-18h15 – AM38 – Genre, famille et communauté

Modératrice : Khaoula Matri (Université de Sousse, chercheure associée à l’IRMC)

  • Imen Khanchel (Ecole Supérieure de commerce de Tunis), L’empowerment des femmes et la performance de remboursement des prêts dans les institutions de microfinance
  • Michela De Giacometti (EHESS), Crises et mariage au Liban
  • Nesrine Djellouli (Université de Bejaia), Sociologie de la famille : les déterminants socio-économiques dans l’analyse des mutations familiales

Zainab Diouri (Institut National des Sciences de l’Archéologie et du Patrimoine, Maroc), La communauté Imraguen au regard de l’approche genre


21 septembre

Université de la Manouba – Institut Supérieur des Arts Multimédia de la Manouba (ISAMM) – Salle C11

08h45-10h45 – A83 – Circulations, inégalités et frontières multiples en Tunisie

Responsables : Myriam Amri (Harvard University) et Katharina Grüneisl (Universität Leipzig)

Panel 1 : Échanges, circulations et reconfiguration des frontières

  • Myriam Amri (Harvard University), Une frontière en cache deux autres : sur la circulation de biens et imaginaires dans une ville du Nord-Ouest tunisien
  • Katharina Grüneisl (Universität Leipzig), Circulations interrompues : les régimes frontaliers changeants et le quartier de gros de la fripe à Tunis
  • Marouen Taleb (IRMC), Gouverner la frontière entre la Tunisie et l’Algérie : politiques en eaux troubles

11h00-13h00

Discutante : Hend Ben Othman (IRMC)

  • Maha Bouhlel (Université de La Manouba), L’injustice environnementale et écologique face à la question des déchets : Etude de Cas d’Aguereb (Sfax)
  • Souhir Bouzid (ISTEUB), Étalement urbain et recomposition sociopaysagère à Kaâlet El Andalous
  • Hiba Sha’ath, (York University), Aider et contenir : le rôle ambigu des municipalités dans la gouvernance de la migration en Tunisie
  • Johannes Frische (Universität Leipzig), Restoring the field to its contexts – doing research in the margins differently

22 septembre

Université de la Manouba – Institut Supérieur des Arts Multimédia de la Manouba (ISAMM) – Salle C3

11H00-13H00 – AM49 – Politiques de l’environnement

Modérateur : Habib Ben Boubaker, FLAH, Université de la Manouba

  • Karin Ahlberg (University of Oslo), Tropical aliens will overtake us: Fish migrants in the Mediterranean Sea as an afterlife of the Suez Canal
  • Ibrahim Hessas et Tarik Ghodbani (Université Oran 2), Innovation et reconfiguration du système local de gestion des déchets à Tizi Ouzou (Algérie), stratégies d’acteurs et dynamiques socio-spatiales à l’orée de la politique publique
  • Hanan Cherif (Université de Sfax), La récupération des déchets : forme d’entreprenariat informelle et contribution au développement de l’économie circulaire
  • Jamie Furniss (IRMC), The blue-clad fennec: authoritarian environmentalism in Tunisia, and its afterlives

Université de la Manouba – Institut Supérieur des Arts Multimédia de la Manouba (ISAMM) – Mini Amphithéâtre

16h15-18h15 – AM35 – Jeunesse et enfance

Modératrice : Lilia Ben Othmene Chalougui (Université de Tunis El Manar)

  • Alia Aliou (AMU), La production éditoriale pour la jeunesse en Tunisie depuis 2011 : un reflet des préoccupations de la société
  • Paul Luciani (IDEMEC/AMU, en accueil scientifique à l’IRMC), Petite enfance et parenté en Méditerranée : crises, transformations et accès au terrain
  • Sirine Ghorbel (Institut Supérieur de Musique de Tunis), Enfant non musicien et segmentation modale
  • Carl Rommel (University of Helsinki), Projecting the future somewhere in particular: dreams of mashari‘ in contemporary Egypt
  • Wafa Thabet, Université de Sfax, Do Tunisian Children’s Books Foster Female Empowerment?

23 septembre

Université de la Manouba – Institut Supérieur des Arts Multimédia de la Manouba (ISAMM) – Salle C2

11H00-13h00 – AG6 – L’Algérie aujourd’hui : Mobilisations, (dés)engagements, contestations et clivages sociopolitiques

Responsable : Belkacem Benzenine (CRASC-Oran)

  • Layla Baamara (IRMC), Contester et (se) mobiliser ensemble. Les collectifs militants face au soulèvement populaire de 2019
  • Farida Souiah (LAMES, AMU), Brûleurs de frontières et hirak : revisiter les liens entre émigration et contestation
  • Massensen Cherbi (Université de Grenoble), Les restrictions législatives à la mobilisation du Hirak
  • Amar Mohand Amer (CRASC Oran), Les nouvelles formes de mobilisation en Algérie, épiphénomène politique et social ou reconfiguration structurelle du champ contestataire ?

Université de la Manouba – Institut Supérieur des Arts Multimédia de la Manouba (ISAMM) – Salle C10

16h15-18h15 – AM52 – Enjeux empiriques de la recherche

Modérateur : Imed Melliti (Université Tunis El Manar, chercheur associé à l’IRMC)

  • Rami F. Salameh (Birzeit University), Teaching and Researching from Palestine
  • Chiara Brocco (IMAF, ICM), Enjeux et défis méthodologiques d’une recherche anthropologique sur les difficultés de l’accueil des migrants en région parisienne
  • Abdelhakim Aboullouz (Université d’Agadir),

البحث في الحركات السلفية اليوم: بين موضوعية الباحث و ذاتية المبحوثين


Symposium interdisciplinaire « Regards croisés sur les CriseS »

21 septembre

Université de la Manouba – ESCT – Salle D18

11h00-13h00 – AM9 – Crises et politique

Modératrice : Katia Boissevain (directrice de l’IRMC)

  • Marie Ruyffelaere (ULB), L’Union européenne et la crise des droits humains en Égypte : la priorisation d’intérêts économiques et sécuritaires au détriment d’un engagement politique durable
  • Christian Olsson (ULB), A regional security complex in permanent crisis? Social sciences and the study of warfare and political violence in the “Wider Middle East”
  • Fanny Faccenda (Université Saint-Louis de Bruxelles), Beyond “crisis” and methodological nationalism: Syrian migration and its power reconfigurations in Belgium and Morocco since the ‘70s.
  • Giulia Cimini (Université de Bologne et Pennsylvania State University), Towards a new social contract? Tunisia’s multifaceted crisis of authority amidst pandemic and social struggles
  • Manoubi Ghabbech (Université de Tunis), La crise de légitimité : démocratie libérale et éthique publique

Université de la Manouba – ESCT – Salle D14

14h00-16h00 – A7 – Gender in Crisis in Tunisia: social, economic, juridical and cultural shifts of a gender reconfiguration

Responsable : Pepicelli Renata (University of Pisa)

  • Meryem Sellami (Université de Tunis) and Maryam Ben Salem (Université de Sousse), Masculinities in Tunisia between discourse on the crisis and reconfigurations of gender hierarchies
  • Raoudha Elguedri (Doha Institute for Graduate Studies), Figure(s) of masculinity(ies) and femininity(ies) through verbal violence among young couples in Tunisia / First readings of the results of a qualitative survey
  • Guendalina Simoncini (University of Pisa), Gender representations in time of crisis: the case of Tunisian counter-terrorism discourse between gender essentialism, militarized masculinity and ‘intrinsically peaceful’ women
  • Clara della Valle (University of Bologna), Unpacking the relationship between international agenda and local change: gender roles and power relations in Tunisia through political, security and pandemic crisis.
  • Daniela Musina (Scuola Normale Superiore – Sant’Anna School of Advanced Studies, en accueil scientifique à l’IRMC), Material conditions and bodily experiences from EU trainings in Tunisia: how (transnational) militarized cultures take shape

22 septembre

Université de la Manouba – ESCT – Salle D14

08h45-10h45 – A9 – Violence(s) et résistance(s) en contexte de crise : Regards transnationaux depuis les sciences sociales

Responsables : Paula Durán Monfort (Université de Barcelone) et Khaoula Matri (Université de Sousse et chercheure associée à l’IRMC)

  • Baptiste Godrie (Université de Sherbrooke), Extractivisme des savoirs expérientiels dans les institutions socio-sanitaires : Une analyse de la participation sous l’angle des injustices épistémiques
  • Paula Durán Monfort, Araceli Muñoz, Maria Eugenia Piola Simioli et Claudia R. Magaña (Université de Barcelone), Qui a le pouvoir de raconter les multiples histoires de la migration ? Discours, savoirs et pratiques politiques des mouvements sociaux
  • Wael Garnaoui (Université de Leipzig), La violence des frontières et les nouvelles vulnérabilités sociales et psychiques
  • Violeta Quiroga et Eveline Chagas (Université de Barcelone), La participation des Mineurs Migrants Non-Accompagnés comme processus de résistance des injustices sociales en Catalogne

11h00-13h00

  • Marta Luceño Moreno (Université de Liège, chercheure associée à l’IRMC), La littérature grise : Faire exister la recherche sur les minorités et groupes minorées en Tunisie
  • Khaoula Matri (Université de Sousse, chercheure associée à l’IRMC), Violences contre les femmes, modalités de résistance et statut des sciences sociales dans la production du savoir
  • Ramzi Ben Amara (Université de Sousse), Religion et violence de l’État au temps de la pandémie : le cas tunisien
  • Erminia Chiara Calabrese (Université Rovira i Virgili et EHESS), Ethnographier des parcours combattants en cours de guerre : enjeux épistémologiques, éthiques et affectifs

Université de la Manouba – ESCT – Salle D11

11h00-13h00 – AM27 – Recherches en temps de crises

Modératrice : Monia Lachheb (Université de La Manouba, chercheure associée à l’IRMC)

  • Baptiste Brodard, Universidad Veracruzana, (Mexique), Entre séjours fractionnés sur le terrain et suivi virtuel à distance : les ouvertures et impasses d’une ethnographie hybride à l’ère pandémique
  • Hajer Jendoubi (Université de Tunis)

– التناول السوسيولوجي لألزمات في فترة جائحة “كورونا” بين انفصال الباحث وانخراطه

  • Malika Assam (AMU), Le village kabyle, la crise Covid et l’ethnologue 

Université de la Manouba – ESCT – Salle D16

14h00-16h00 – A24 – Crises de territoires, territoire en crise

Responsable : Mourad Ben Jelloul (Université de Tunis)

Discutante : Hend Ben Othman (IRMC)

  • Irene Valitutto (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et Alexis Sierra (IRD, Paris 1 Panthéon Sorbonne), Gouverner les territoires urbains en crise : l’action des forces sécuritaires dans la gestion de la pandémie de Covid19 à Lima et Tunis
  • Mourad Ben Jelloul (Université de Tunis), Crise de gouvernance des territoires locaux en Tunisie : jeux d’acteurs et enjeux de la décentralisation
  • Djamel Telaidjia et Saddek Guerfia (Université Badji Mokhtar Annaba), Décentralisation, attractivité, quel projet pour les territoires en Algérie ?
  • Sarra Ben Jebara Boussaada (Université de Tunis), L’île de Djerba : crise territoriale et enjeux de gouvernance

Université de la Manouba – ESCT – Salle D18

14h00-16h00 – A55 – Crises de modèles : les rapports entre Etats et société civile au Maghreb et le dialogue autour des politiques publiques

Responsable : Marouen Taleb (IRMC, membre fondateur de la North African Policy Initiative)

  • Jean Louis Romanet Perroux (Directeur de NAPI), Engagement civique et politique des jeunes dans la région MENA : défis et opportunités
  • Nora Gharyéni (Université de Tunis), Promouvoir le changement au détriment de soi : lecture des implications psychologiques de l’engagement civique chez les jeunes en Tunisie
  • Pietro Marzo (Université Laval, NAPI), Les conséquences imprévues de l’aide internationale à la jeunesse tunisienne
  • Marouen Taleb (IRMC, NAPI), Gouverner les jeunes en Tunisie : lecture de la variabilité des niveaux d’engagement civique observés dans les régions de l’intérieur

Université de la Manouba – ESCT – Salle D18

16h15-18h15 – A63 – Crise de la représentation politique en Afrique du Nord. Discours et répertoires de légitimation

Responsable : Thierry Desrues (IESA-CSIC, Cordoue)

  • Thierry Desrues, La crise de la représentation politique dans les discours de Mohammed VI : les justifications de la Monarchie exécutive à l’aune du régime parlementaire dualiste.
  • Éric Gobe (CNRS, IREMAM, chercheur associé à l’IRMC), La crise de la représentation politique en Tunisie : le populisme de Kais Saïed comme cristallisation de l’échec du parlementarisme tunisien
  • Mohand Tilmatine, Université de Cadix, Cadix, (Espagne), Crise de représentation et discours de légitimation en Algérie : le cas de la Kabylie

23 septembre

Université de la Manouba – ESCT – Salle E3

08h45-10h45 – A73 – Ce que les crises politiques font aux trajectoires individuelles

Responsables : Matthieu Rey (IFPO) ; Laura Ruiz de Elvira (IRD, Ceped)

  • Layla Baamara (IRMC), Militantes et militants face au soulèvement populaire algérien
  • François Ceccaldi (EHESS, Collège de France) Déclenchement de la seconde Intifada et modification des trajectoires partisanes au sein du mouvement national palestinien
  • Léo Fourn (Sciences Po Aix, MESOPOLHIS), L’exil comme espace de dépolitisation ? Les modulations de l’engagement d’exilés syriens au Liban et en France
  • Chaymaa Hassabo, (Wits University, Johannesburg), Trajectoires ordinaires, événement révolutionnaire : Militantisme égyptien de 2011 à 2014
  • Laura Ruiz de Elvira (IRD, Ceped), Les mille et une vies d’Abu Joud. Ce que la « crise » syrienne fait aux parcours de vie
  • Christoph H. Schwarz (Université d’Innsbruck), Socialisation politique et crises biographiques dans les processus d’engagement et désengagement aux mouvement sociaux

Université de la Manouba – ESCT – Salle D9

08h45-10h45 – AM2 – Vivre sous le COVID

Modératrice : Hamida Trabelsi-Bacha (Université de Tunis el Manar)

  • Boubaker Ben Ali (Université de La Manouba)

– عندما يكون للحرية معان متناقضة بفضل العلم

  • Haifa Bouattour (MoDyCO, Université Paris-Nanterre/A.M.E, Institut supérieur des Beaux-Arts de Nabeul), L’espace d’habitation pendant la pandémie de la covid-19 : entre refuge et prison
  • Thomas Langlois (LEST/AMU, associé à l’IRMC), Gammarth 21 :59
  • Faten Somai (Université de Tunis), L’humour en temps de crise : quand la Covid fait rire

Université de la Manouba – ESCT – Salle D18

14h-16H00 – AG44 – Gouverner dans la crise. La matérialité de l’action publique dans les contextes extraordinaires

Responsables : Marine Poirier (CNRS, IREMAM) et Sahar Aurore Saeidnia, (ULB, REPI/OMAM)

Discutante : Layla Baamara (IRMC)

  • Laurence Dufresne Aubertin (IREMAM/MESOPOLHIS), La « crise du logement » ou une action publique entravée ? Le cas des relations administratives et clientélaires dans la distribution des logements sociaux en Algérie
  • Soraya El Kahlaoui (Université de Ghent), Stay at home : les politiques de confinement comme révélateur de l’urbanisme autoritaire au Maroc
  • Sixtine Deroure (Université Paris 1), L’armée blanche et le sacrifice pour la nation : enjeux et luttes autour de la désignation officielle des martyrs du Covid-19 en Égypte

Rencontres Insaniyyat « Sciences sociales et société »

21 septembre

Université de la Manouba – Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités – Salle Ahmed Brahim

11h00-13h00 – Table-ronde 13 : Que peuvent les SHS après 2011 ?

Modératrice : Kmar Bendana (Université de la Manouba, chercheure associée à l’IRMC)

  • Hichem Abdessamad (Nachaz)
  • Alaa Talbi (Forum tunisien des droits économiques et sociaux)
  • Lotfi Aissa (Université de Tunis)
  • Mohamed Slim Ben Youssef (IREMAM, IRMC)

22 septembre

Université de la Manouba – Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités – Salle Ahmed Brahim

11h00-13h00 – Table-ronde 17 : Enjeux, pratiques et contraintes de l’enquête dans la région MENA (organisée par le Bureau Jeunes Chercheurs, soutenu par la SEMOMM et le GIS-MOMM)

Modérateurs : Nouran Gad (AMU) et Simon Pierre (Sorbonne Université & IFPO)

  • Mohamed Slim Ben Youssef, doctorant en sociologie politique (IREMAM, IRMC)
  • Audrey Pluta, doctorante en science politique (MESOPOLHIS, IRMC)
  • Sixtine Deroure, doctorante en sociologie politique (Université Paris 1)
  • Hélène Labit, doctorante en archéologie romaine/paléochrétienne (Sorbonne Université)
  • Alia Aliou, doctorante en littérature (AMU)

Université de la Manouba – Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités – Salle Ahmed Brahim

16h15-18h15 – Table-ronde 21 : Les chercheur·es dans la cité : ONG, État, société civile et frontières du débat public

Modération : Hend Ben Othman (IRMC)

  • Mickaël B. Ayari (International Crisis Group)
  • Farah Hached (Le labo démocratique)
  • Arwa Labidi (Inkyfada)
  • Michele Scala (The Centre for Social Sciences Research and Action)

23 septembre

Université de la Manouba – Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités – Salle Ahmed Brahim

14h00-16h00 – Table-ronde 25 : La démocratie participative, gage d’un développement durable des villes

Responsable : Elyssa Amara (LIGUE, ISCAE, Université de la Manouba)

  • Afef Marrakchi, Professeure, agrégée en droit public, Faculté de Droit de Sfax, Membre du réseau Tunisie Verte
  • Aida Robbana, PhD, Cheffe de bureau ONU-Habitat, Maghreb office
  • Hend Ben Othman, chercheure à l’IRMC, Association tunisienne des Urbanistes
  • Imene Zaafrane, Enseignant-chercheur, Laboratoire VEDEC, ENAU, Université de Carthage
  • Nazek Ben Jannet, Cities Alliance
  • Wiem Pousse Ben Mustapha, Directrice exécutive de la Fédération Nationale des Communes Tunisienne

Les sciences humaines et sociales au Maghreb et ailleurs

21 septembre

Université de la Manouba – Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités – Salle Hassan Hosni Abdelwahab

08h45-10h45 – Table-ronde inaugurale 2 : Décloisonner les études sur le Maghreb, premiers enseignements d’un Livre Blanc (GIS Moyen-Orient Mondes Musulmans)

Modérateur : Imed Melliti (Université Tunis El Manar, chercheur associé à l’IRMC)

  • Choukri Hmed (Université Paris-Dauphine, GIS MOMM)
  • Alexis Ogor (GIS MOMM)
  • Antoine Perrier (CNRS, IREMAM, GIS MOMM)

@Insaniyyat : Université de Sousse

23 septembre

Université de la Manouba – Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités – Salle Hassan Hosni Abdelwahab

14h00-16h00 – Atelier de formation 13 : Autour de l’ouvrage L’Esprit de la Révolte (dir. Leyla Dakhli)

Responsable : Leyla Dakhli (CNRS, Centre Marc Bloch)

Khaoula Matri, Ramzi Ben Amara, Feyka Besbess et Maryem Ben Salem (Université de Sousse)

Université de la Manouba – Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités – Salle Hassan Hosni Abdelwahab

16h15-18h15 – Atelier de formation 14 : Autour des « CriseS »

Khaoula Matri, Ramzi Ben Amara, Feyka Besbess et Maryem Ben Salem (Université de Sousse)


Rencontres Insaniyyat « Humanités numériques »

23 septembre

Université de la Manouba – Institut Supérieur des Arts Multimédia de la Manouba (ISAMM) – Salle Mini-Amphi

08h45-10h45 – Atelier de formation 4 : Gérer ses références bibliographiques avec Zotero

Intervenants : Sawssen Fray-Belkadhi et Khaled Jomni (bibliothécaires de l’IRMC)

Université de la Manouba – Institut Supérieur des Arts Multimédia de la Manouba (ISAMM) – Salle C12

14h00-16h00 – Atelier de formation 8 : Premiers pas dans les humanités numériques pour la recherche en SHS

Responsables : Sihem Najjar (Université Tunis El Manar) et Eric Vallet (Université de Strasbourg)

  • Sihem Najjar (Université Tunis El Manar)
  • Eric Vallet (Université de Strasbourg)
  • Delphine Cavallo (AMU, TELEMME)
  • Kmar Bendana (Université de la Manouba, chercheure associée à l’IRMC)

Présentations d’ouvrages (IRMC-IFT) – Beit al Riwaya (Maison du Roman), Cité de la Culture

21 septembre

16H00 – En coopération avec le programme Livres des deux rives, Institut Français

  • Stéphanie Chevrier (éd. La Découverte), accompagnée de Philippe Boursier (co-directeur de l’ouvrage Le vivant et le social)
  • Soufiane Hennani(auteur de l’ouvrage collectif Justice sociale, urgences climatiques).
  • Benoît Verhille (éd. La Contre Allée), accompagné de Lou Darsan (romancière, autrice de L’arrachée belle).

22 septembre

16H00

Sophie Bava (IRD, AMU-LPED) présente Dieu va ouvrir la mer. Christianismes africains au Maroc (2022, éd. Kulte), co-écrit avec Bernard Coyault (EHESS) et Malik Nejmi (photographe).

23 septembre

16H00

Mathilde Fautras (Université de Fribourg) présente Paysans dans la Révolution. Un défi tunisien (2021, éd. IRMC-Karthala)


@Insaniyyat : Congrès IAMES

23 septembre

Université de la Manouba – ESCT – Salle D14

11h00-13h00 – AI05 – Création collective dans le cinéma tunisien au prisme du genre et des générations

Responsable : Patricia Caillé (Université de Strasbourg)

  • Azza Chaabouni (ISEAHK – Université de Jendouba), Trajectoires de jeunes professionnel∙le∙s du cinéma. Faire “carrière” en Tunisie ?
  • Ons Kamoun (ESAC – Université de Carthage, chercheure associée à l’IRMC), Le métier de premier-assistant : Mounir Baaziz, pour une anthropologie du tournage de cinéma en Tunisie
  • Emna Mrabet (Université Paris 8), Cadreuses et chefs opératrices en Tunisie : enjeux et mutations