[AAC] Ecole doctorale: Développement des territoires et communication au Maghreb/ Délai prolongé

APPEL A CANDIDATURES

ECOLE DOCTORALE

DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES ET COMMUNICATION AU MAGHREB

12-15 NOVEMBRE 2024 A TUNIS

L’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC), le Laboratoire Gouvernance et Développement territorial (GDT, FSHST-Université de Tunis) et l’Institut de Presse et des Sciences de l’Information (IPSI-Université de la Manouba) lancent un appel à candidatures pour l’Ecole doctorale Développement des territoires et communication, qui se tiendra du 12 au 15 novembre 2024 à Tunis.

Argumentaire et axes de travail 

Les chantiers de la décentralisation de l’action publique et de la gouvernance locale dans certains pays ouvrent une nouvelle dimension communicationnelle et territoriale. A titre d’indication, les réformes politiques et institutionnelles engagées en Algérie et en Tunisie ont mis en avant plusieurs projets de concertation des acteurs et de participation citoyenne autour des questions de territorialisation. Dans ces deux pays, la logique de centralisation ayant atteint ses limites, la communication publique territoriale a été utilisée comme un outil d’accompagnement des acteurs nationaux et locaux pour les chantiers en cours.

Les collectivités locales sont appelées à revoir, voire développer des pratiques communicationnelles, répondant aux nouvelles exigences de nos sociétés. Dans ce sens, les ambitieux projets politiques visant la gouvernance territoriale, l’éradication des zones d’ombre et la gestion participative par l’instauration de la régionalisation et le développement équitable entre les territoires témoignent de la volonté politique de nos gouvernements d’instaurer de nouvelles pratiques de la démocratie participative. C’est pourquoi nous interrogerons l’apport de cette communication dans la mise en œuvre d’une approche territoriale des politiques publiques fondées sur la prise en charge des spécificités des territoires et l’implication de leurs acteurs dans les programmes de développement. L’approche territoriale privilégie aussi le développement durable comme priorité dans le cadre de l’exploitation optimale mais rationnelle des ressources et de la préservation de l’authenticité des lieux et des patrimoines mis en valeur.

L’évolution de la recherche empirique et l’enrichissement notionnel en communication publique et la bonne gouvernance appliquées aux territoires se poursuivent et s’installent pour constituer un champ de recherche-action orienté sur les problématiques liées au développement territorial. 

Cette rencontre réunira des jeunes chercheurs, doctorants et post-doctorants, travaillant sur ces thématiques et des encadrants spécialistes. L’objectif de ces journées de formation et de recherche doctorales sera d’examiner la dynamique de ce champ de recherche. Cette manifestation se focalise donc, sur la communication publique territoriale problématisée comme outil de valorisation et de promotion de l’attractivité des territoires, et ce pour une meilleure mobilisation de ses ressources dans le développement économique et social. Plusieurs exemples de nos contextes révèlent l’émergence d’initiatives (institutionnelles et citoyennes) pour le développement des territoires, traçant ainsi des contours d’une intelligence territoriale qui prend en compte les différents aspects sociaux, économiques et environnementaux.

Dans ce sens, les jeunes chercheurs exposeront leurs recherches en cours, traitant des aspects communicationnels portant aussi sur l’attractivité territoriale par la valorisation des ressources, le développement durable, les outils numériques de la bonne gouvernance, l’ouverture des administrations locales et le développement des territoires. En effet, l’université à travers ses jeunes chercheurs essentiellement issus des spécialités des SIC, de géographie, d’économie et de sociologie, ambitionne de contribuer dans sa réalisation de ces objectifs en combinant la recherche action et la formation doctorale. Les candidats sont appelés à mettre en avant cet apport de la communication sur et pour les territoires à travers ses différentes formes (publique, organisationnelle, médiatique et interpersonnelle) et ses différents formats et dispositifs traditionnels et numériques.

Notre démarche participative et collaborative privilégie l’intensification et la rentabilisation de la collaboration entre les chercheurs et les acteurs territoriaux institutionnels, élus, associatifs, académiques et médiatiques. Dans cette vision à la fois pratique et pragmatique, nous interrogeons les enjeux pour les territoires de ces formes de communication : la gestion concertée, la participation citoyenne, le développement durable, les risques urbains, l’engagement environnemental, les bonnes conduites, la mise en tourisme du patrimoine, l’écotourisme et l’attractivité territoriale, etc.  

La recherche-action que nous envisageons lors de ces journées mobilise une réflexion rationnelle et critique durant tout le cycle de la problématisation et de l’évaluation des changements obtenus. Ce choix de la participation positive entre les chercheurs et les acteurs découle de constats sur le terrain d’un manque de collaboration effective. 

Compte tenu des tendances actuelles des thématiques des formations doctorales, nous attendons des jeunes chercheurs d’intervenir dans l’un des axes principaux prévus :

  • La communication et l’attractivité territoriale ;
  • La gouvernance et le développement des territoires ;
  • La communication des organisations ;
  • La communication marketing touristique et patrimonial et la communication publique à l’ère du numérique ;
  • La crise des territoires et les territoires en crises.

Lors de cette manifestation, une discussion et un débat peuvent être engagés autour d’une panoplie de sujets traitant de plusieurs éléments et aspects communicationnels d’actualité, ouvrant des pistes de réflexion pour de nouvelles études, ces sujets peuvent relever des sous-axes suivants :

  • La communication publique et la citoyenneté ;
  • La gouvernance territoriale et la régionalisation ;
  • La communication et attractivité territoriale ;
  • Crises des territoires et conflits d’aménagement ;
  • La mise en tourisme des patrimoines naturels et culturels ;
  • Développement durable des territoires et changements climatiques.  

_____________________________________________________________________________________________

Calendrier : 

Dernier délai d’envoi des dossiers : 7  juillet 2024

Annonce des dossiers retenus : 8 juillet 2024

Le dossier doit contenir :

Dossier de candidature à adresser à [email protected] avant le 7 juillet 2024.

 

Comité scientifique :

Katia Boissevain (IRMC, CNRS)

Hamida El Bour (IPSI, Université de la Manouba)

Mourad Ben Jelloul (GDT, Université de Tunis)

Aïssa Merah (FSHS, Université de Bejaïa)

 

Pour se renseigner contacter : [email protected]

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.